Une grande exposition des œuvres du peintre Bernard Buffet est planifiée par le Musée d’art moderne de la ville de Paris. Cela se déroulera du 14 octobre 2016 au 26 février 2017. Les lignes sombres et sèches des créations de cet artiste seront reconnaissables. Cet événement est une occasion à ne pas rater pour les amateurs d’art.

Bernard Buffet dans ses œuvres

Plus d’une centaine d’œuvres d’art seront exposées au Musée d’art moderne de la ville de Paris. A travers ses œuvres, Bernard Buffet exprime des traits noirs qui soulignent des moments de tristesse. En effet, ce fan du misérabilisme évoquait dans ces créations les instants malheureux de sa vie, en particulier le fait qu’il était atteint de la maladie de Parkinson. Malgré cela, ses estampes, peintures et lithographies originales ont séduit d’innombrables admirateurs. Par ailleurs, on peut trouver de jolis paysages dans les œuvres d’art de ce grand expressionniste. Même après son décès, les créations de Bernard Buffet restent toujours appréciées par les personnes du monde moderne.

Les thèmes de Bernard Buffet dans ses œuvres

Bernard Buffet a lancer différents thèmes dans ses œuvres, c’est pourquoi ses peintures a attiré bon nombre de personnes. A travers des clowns, scènes religieuses et mythologiques ainsi que des références littéraires, il faisait part d’une sorte d’obsession. Dans ses toiles, il a retracé les faits habituels qui se déroulent dans l’univers. De plus, il y faisait part de sa grande passion pour le monumental et l’histoire de l’art. Durant cette exposition, « Le Sommeil d’après Courbet » et « La Leçon d’anatomie d’après Rembrandt »seront présentées.

Biographie de Bernard Buffet

Né le 10 juillet dans le quartier des Batignolles, à Paris, Bernard Buffet était le fils de Charles Buffet et de Blanche Colombe. Les fidèles admirateurs ont tant apprécié ce grand expressionniste. A l’âge de 15 ans, Bernard Buffet a été intégré à l’Ecole nationale des Beaux-Arts suite à ses meilleures notes qui lui permettaient d’être classé parmi les très doués. A peine 20 ans il a remporté le Prix de la Critique. Les œuvres de ce fan du misérabilisme avaient  bien leur place dans les musées. Le Musée Surugadaira, au Japon, renferme d’ailleurs, en exclusivité, plus de 2 000 œuvres de ce peintre célèbre. Ce dernier s’éteint le 4 octobre 1999, suite à la maladie de Parkinson. Il mourût en mettant fin à ses jours à Tourtour.