Au musée du Touquet, les amateurs d’art peuvent apprécier 50 toiles signées de Bernard Buffet. Considéré à la même hauteur que Picasso, cet artiste célèbre est connu à travers le monde entier. Les ventes de ses œuvres ont fait de lui un homme riche. De plus, les admirateurs de ce grand expressionniste étaient nombreux.

L’enjeu de l’exposition

L’exposition visait surtout à présenter les œuvres réalisées avant l’année 1958. Du fait que ce peintre souffrait de la maladie de Parkinson, il a évoqué des attraits sombres dans ses toiles. Ces spécificités sont facilement reconnaissables  à travers les œuvres de Bernard Buffet. Par ailleurs, cette exposition avait également comme objet majeur de présenter certaines œuvres moins connues du public.

Des œuvres subjectives

Durant l’exposition au Musée du Touquet, les 50 toiles de Bernard Buffet ont rehaussées sa notoriété. Les photographies étaient totalement interdites mais certains reporteurs de presse ont pu prendre en image les salles. Les tableaux qui y étaient parvenaient du Fonds de Dotation Bernard Buffet. L’artiste a présenté Anabel au Festival de Cannes durant cet événement.

Déroulement de l’exposition

L’exposition se déroulait en 3 niveaux. Dans les premières salles, on apercevait une grande toile Intérieurs, le couple. Dans un autre coin, on remarquait Le Petit Duc adorable qui est une salle d’écorchés. Dans les escaliers conduisant à l’étag, Anabel au maillot de bain et près de la TV diffusant le reportage sur l’expo, un Nu de dos séduisait beaucoup de personnes. On y remarquait aussi de jolis paysages, notamment les suivants :

– Adoré les deux paravents avec des instruments de musique.

Les 4 nus : deux beaux paysages de Saint-Petersbourg et deux tableaux d’auto surprenants comme cette Automobile – Morgan 1950.

– Dans le couloir, des presque nus : des paysages bretons et des tableaux morbides, exceptionnellement l’autoportrait de 1964.

Pendant ses parcours, Bernard Buffet a réalisé des œuvres remarquables et frappantes. Beaucoup de ses admirateurs ont été fortement touché par ses peintures, décorations et lithographies. De plus, l’artiste n’a pas cessé de traduire ses visions en un art original. Ses créations avaient de grandes valeurs aux yeux des amateurs d’art et même l’Etat qui était le premier acheteur de son œuvre à l’époque.